Quelles réponses communes face aux défis actuels de la migration ?

Après la cérémonie d’ouverture de la 19ème édition du Forum de Bamako, le Ministre Yaya Sangaré et son homologue du Burkina Faso, Monsieur Paul Robert Tiendrébéogo, Ministre de l’Intégration Africaine et des Burkinabè de l’Extérieur en compagnie de deux autres panelistes ont tenté de répondre à cette question posée plus haut dans un panel de haut.
A l’entame de ses propos, le Ministre Sangaré a salué les initiateurs pour l’organisation de ce forum sur la migration et a remercié le Ministre Tiendrébéogo pour avoir accepté son invitation. Il a poursuivi son intervention en parlant de la nécessité de collaboration entre les différents pays africains en vue de trouver des solutions communes aux causes profondes de la migration. Il a en ensuite souligné la nécessité pour les Etats de la sous-région de renforcer la coopération en matière de lutte contre les réseaux de passeurs qui sont transnationaux.
Le Ministre Sangaré a rappelé l’importance de la planification des actions dans le domaine de la migration, et surtout l’intérêt de s’appuyer sur nos propres outils et strategies d’où la création du Centre Africain d’Etudes et de Recherche sur les Migrations (CAREM) qui sera basé à Bamako. Le processus d’opérationnalisation dudit Centre a démarré avec la signature de l’accord de siège entre le Gouvernement du Mali et la Commission de l’Union africaine, le 11 février 2019 à Addis-Abeba en marge des travaux du sommet de l’U.A. Ce Centre est un dispositif africain de veille des flux migratoires pouvant contribuer à l’amélioration de l’état des connaissances sur la migration au niveau continental.

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH