Le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, signent un accord de financement afin de réduire la migration irrégulière à travers l’information et la sensibilisation.

Le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas ont signé ce mardi 24 octobre 2017, un arrangement inédit pour le financement d’un projet d’appui aux initiatives de prévention et de lutte contre la migration irrégulière

qui sera mis en œuvre du 20 octobre 2017 au 31 décembre 2018 pour un montant de 325.000.000 de Francs CFA.

Bamako, ce jour 24 Octobre 2017, le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, chargé des questions migratoires au niveau du Gouvernement de la République du Mali et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas ont procédé hier à la signature d’une convention pour renforcer l’information, la communication et la sensibilisation sur les risques et les dangers de la migration irrégulière.

Le projet qui fait l’objet de cette convention, rentre dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe 1 de la Politique Nationale de Migration (PONAM), intitulé «Protéger et Sécuriser les migrants» notamment le volet information et sensibilisation des migrants et du Plan d’Actions conjoint de la Valette sur la migration, adopté en novembre 2015.

Le Ministère de Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et les Organisations de la Société Civile (OSC) organisent des campagnes nationales de sensibilisation décentralisées depuis 2008. Malgré ces acquis et la volonté manifeste des plus hautes autorités à mieux sécuriser les maliens de l’extérieur et promouvoir la migration dans des normes légales et à valoriser les capacités de la diaspora, des problèmes demeurent.

L’exécution de ce projet permettra de renforcer non seulement la coopération entre les deux pays en matière de lutte contre la migration irrégulière mais aussi les actions du Gouvernement et de ses partenaires sur la question.

Elle permettra également de réduire les flux de migration irréguliers au Mali en renforçant l’information et la sensibilisation, le dialogue communautaire et les capacités techniques et opérationnelles du Ministère.

 

Informations supplémentaires