RESOLUTIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA 6eme CONFERENCE ORDINAIRE DU HAUT CONSEIL DES MALIENS DE L’EXTERIEUR

 les 21, pills 22, page et 23 Aout 2015, s’est tenue au Centre International de Conférence de Bamako la 6ème Conférence Ordinaire élective du Haut Conseil des Maliens  de l’Extérieur HCME.

Elle a enregistrée la présence des délégués de 52 CBME membres et de 9 pays observateurs en attente de régularisation.

 

La Conférence a été honorée de la présidence effective :

De son Excellence Monsieur Modibo KEITA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Du  Ministre des Maliens de l’Extérieur le Dr Abdramane SYLLA et d’autres membres du Gouvernement,

De Présidents d’Institutions de la République,

De diplomates accrédités au Mali,

De Monsieur le Gouverneur du District de Bamako,

De Monsieur le Maire de la Commune III du District de Bamako,

De représentants de l’Administration et des notabilités.

La conférence:

  • Considérant la difficulté de mobilisation de la diaspora intellectuelle au sein des CBME ;

  • Considérant l’insuffisance  de mobilisation des ressources financières interne et externe (cotisation des membres, dons…) 

  • Considérant le déficit  de communication entre le HCME et les CBME d’une part, entre les CBME  et leurs bases d’autre part ;

  • Considérant les insuffisances des actions de Protection Diplomatique et consulaire ;

  • Considérant le rôle et la place importante de la Diaspora dans le développement local et national ;

    La Conférence recommande :

    Au plan Organisationnel et Institutionnel

  • L’amélioration de la qualité de l’organisation des Conférences, conformément aux statuts et règlement intérieur.
  • La recherche d’un budget conséquent pour la prochaine conférence ;
  • L’amélioration des conditions de travail de la permanence et le renforcement des compétences de son personnel ;
  • L’amélioration de la communication interne et externe au sein du HCME (vidéos conférences, missions);
  • La révision à la hausse des quotas, du mode de désignation des délégués, au niveau des Institutions de la République, organes délibérants décentralisés issus de la régionalisation,
  • L’amélioration de la collaboration entre le HCME et le ministère en charge des maliens de l’extérieur d’une part et, d’autre part,   les ministères concernés par la gestion des questions transversales liées à la promotion et à la protection des maliens de l’extérieur ;
  • La régularisation des conditions de travail du personnel du secrétariat exécutif (signature de contrat de travail selon la loi au Mali, inscription à l’INPS et payement des cotisations, ITS et payement des impôts, congés, etc.) ;
  • L’élaboration et la  mise en application des programmes d’activités annuelles du BE du HCME ; 
  • L’élaboration d’un manuel de gestion financière et le recrutement d’un agent comptable qualifié ; 
  • L’élaboration d’un plan de mobilisation des ressources financières internes ;
  • L’élaboration d’une démarche de mobilisation des ressources financières externes  à travers l’identification des PTF qui interviennent sur la question de la migration, les chancelleries et ambassades… ;
  • Le développement des relations de partenariat avec les organisations de la société civile malienne qui s’occupent des questions de migration.
  • Produire annuellement un rapport d’activités à soumettre au Gouvernement.
  • L’ouverture de nouveaux consulats dans les zones de grande concentration de maliens ;
  • La mise à disposition de cartes d’identité consulaires biométriques ;
  • L’ouverture de centres culturels et d’écoles du Mali auprès des ambassades et consulats.

 

  • Ø    Au plan d’amélioration du niveau de mobilisation et de contribution de la diaspora au développement national

 

  • La collecte et la diffusion de documents sur les potentialités, opportunités et avantages d’investissement au Mali ;
  • Le plaidoyer pour l’adoption de mesures spéciales incitatives en faveur  des opérateurs économiques de la Diaspora ;
  • L’appui aux programmes et projets de développement local initiés par des Maliens de l’Extérieur et de leurs associations ;
  • La sensibilisation de la diaspora intellectuelle pour favoriser sa participation aux activités des CBME d’une part et, d’autre  part, à faire du lobbying en faveur du Mali pour le développement socio-économique et le rayonnement du Mali ;
  • La sensibilisation des CBME pour le développement des relations d’échanges socio-culturels au sein des communautés maliennes d’une part et, d’autre part, entre les communautés maliennes et celles des pays d’accueil.
  • L’engagement de l’ensemble de la communauté dans la lutte contre la migration irrégulière au regard de son coût humain devenu insupportable.

 

 

Fait à Bamako le 23 août 2015

 

 

                                                                        

 

                                                                               La Conférence

 

 

 

 

 

ELECTION DU BUREAU EXECUTIF  DU HCME

En vue de l’élection du Président du HCME et des membres du Bureau Exécutif, il a été mise en place une commission électorale.

Le Présidium mis en place pour la circonstance comprend :

Amadou Soulalé : président d’honneur du HCME ; Président de séance

Madame Sidibé Mahawa Haïdara : membre, Modératrice

Amidou Traoré : membre, Scrutateur,

Madame Berthe Madina Diallo : membre, Scrutatrice ;  

Karim Boubacar Coulibaly : membre, Représentant jeune

Madame Konaté Aminata Bouné : membre, Représentante femme

Maître Boubacar Diarra : membre, Huissier,

Salifou Sidiki Sidibé : membre, Rapporteur général

Deux candidats sont déclarés en lice :

Habib Sylla au nom du Gabon : présenté par Kalilou Sofara (Gabon) ; 

Dadji Touré au nom de l’Allemagne : présenté par Dr Youssouf Diarra  (Allemagne) ;

Le nombre de votant effectivement présent ou représenté est de cinquante-deux (52), dont deux (2) procurations.

Les procurations sont confiées respectivement par Abdrahamane Chérif Haïdara, représentant du HCME au Haut Conseil des Collectivités Territoriales au délégué du Sénégal, Almadane Ibrahima Toué et par Mamadou Gakou, représentant du HCME au Haut Conseil des Collectivités Territoriales au délégué de la RDC, Malick Diaw, délégué de la RDC. Les procurations ont été acceptées.

Le représentant votant des pays suivants ont été portés absents : Royaume de Norvège, Royaume du Maroc, Chine, Cap Vert, RCA.

Les bulletins sont identifiés et certifiés conformes par la signature de l’huissier de séance.

Est déclaré nul tout bulletin qui ne remplit pas cette condition et ou qui porte en même temps le nom des 2 candidats.

Le choix du candidat fait, le bulletin rempli est déposé par le votant dans l’urne sur appel nominatif du délégué votant. 

L’ensemble des bulletins déposés a été comptés pour vérifier la concordance au nombre théorique de votants par les scrutateurs devant l’ensemble du collège électoral.

Le décompte des bulletins a donné les résultats suivants : 

Vierge : trois (03)

Nul : zéro (0)

Habib Sylla : quarante-deux (42)

Dadji Touré : sept (7)

Les bulletins ont été remis à l’huissier pour ce que de droit.

Habib Sylla est déclaré élu Président du HCME.

Cette victoire a été reconnue et courtoisement saluée par le parrain de la candidature de Dadji Touré.

Le parrain de Habib Sylla a remercié tous les délégués pour le fairplay et la maturité qui ont présidé les travaux électifs. Il a invité tous les potentiels candidats aux postes de secrétaires nationaux à s’assurer de compétences et de disponibilité.

La modératrice s’est déclarée satisfaite de la convivialité du vote. Elle rassure le Président du HCME, au nom du Ministre des maliens de l’extérieur Monsieur Abdramane Sylla, de l’accompagnement du département de tutelle, dont elle est, du reste, le Chef de cabinet.

Elle reste convaincue que le HCME mesurera à sa juste valeur les propositions d’amélioration des Statuts formulées et recommandées par le Ministère des maliens de l’extérieur, qui ne visent qu’à renforcer et à professionnaliser le secrétariat permanent au regard des nouveaux défis et enjeux qu’impose la mise en œuvre de la Politique nationale de migration et qui sont conformes aux dispositions et pratiques de reconnaissance et de déclaration d’utilité publique du HCME.

Le Président de séance, Amadou Soulalé a salué la modératrice, également Présidente de la commission d’organisation, pour la qualité de l’organisation de la Conférence.

Enfin, il a rappelé que le Président élu, Monsieur Habib Sylla, ne l’est pas par quarante-deux  voix, mais par l’ensemble des Maliens de l’extérieur, du reste, au service desquels il s’est désormais mis en mission.  

Les élections étant reconnues transparentes et leurs résultats acceptés par tous, il a été convenu de procéder à la mise en place d’un bureau exécutif inclusif et consensuel, avec comme but ultime de préserver l’unité et la cohésion de la communauté, de mettre à son service les compétences diverses de toutes ses composantes.

Après une suspension de séance pour permettre aux délégués, d’une part, de se concerter pour la composition d’une liste consensuelle qui respecte les principes d’inclusivité des tendances et représentativité des zones de concentration des maliens de l’extérieur, de compétence, de disponibilité et, d’autre part, de participer à la présentation des résolutions, recommandations et motions de la Conférence et du discours de clôture de Monsieur le Ministre, les travaux ont repris à 18h20min.

Les mandats furent revérifiés, ce qui permit de constater les absences suivantes : Le  Kenya, le Burkina Faso, l’Allemagne, le Royaume de Norvège, le Royaume du Maroc, la Chine, le Cap Vert, la RCA.

Des échanges de compréhension sur une inconformité entre les statuts et le règlement intérieur portant sur le nombre de zones et des vice-présidents ont permis de retenir la formule de huit (8) vice-présidents, comme le stipule les statuts.

Les personnes suivantes ont été élues sur liste bloquée par 28 voix/49 en qualité de vice-président du HCME :

  1. Alou TRAORE

  2. Amadou Hamédy Diawara

  3. Bademba Sylla

  4. Abdoul Madjid Diallo

  5. Harouna Diarra

  6. Amédy Diarra

  7. Mamadou Keïta dit Blacky

  8. Papa Amadou Marico

Les personnes suivantes ont été élues sur liste bloquée par 29 voix/49 en qualité de secrétaire national exécutif du HCME :

  1. Hady Diarra

  2. Téikolo Dao

  3. Souleymane Sylla

  4. Madame Ami Abdoulaye

  5. Almadane Ibrahima Touré

  6. Idrissa Diombéra

  7. Djoukamadi Diallo

  8. Madi Sissoko

  9. Trésorier Général : Youba Baby Ghana

  10. Trésorier Général Adjoint : Alou Tounkara (Russie)

Fait à Bamako le 21 août 2015

Le Président de séance                                                                        Le Rapporteur Général

Amadou SOULALE                                                                              Salifou Sidiki SIDIBE

                                                       L’Huissier : Boubacar DIARRA

RAPPORT JOURNALIER DES TRAVAUX

DE LA 6ème Conférence ORDINAIRE DU HAUT CONSEIL

 DES MALIENS DE L’Extérieur – HCME

Journée 1, VENDREDI 21 Août 2015

 

 

 

 

 

 

 

Commission d’organisation

 

 

 

 

 

 

Rapporteur général

Salifou Sidiki Sidibé

Chargé de mission du Ministère des Maliens de l’Extérieur

 

Bamako le 21 août 2015

Les travaux de la 6ème conférence ordinaire du HCME ont effectivement démarré à 9h 06 min au CICB sous la présidence effective de son Excellence Monsieur le Premier-ministre, Modibo Keita.

Elle a enregistré la présence effective de représentants d’institutions de la République, de plusieurs ministres du Gouvernement, de représentants de missions diplomatiques et d’organismes internationaux accrédités au Mali, du Gouverneur du District de Bamako, du Maire de la Commune III du District de Bamako, du Président du RECOTRADE, des représentants de la presse et beaucoup d’invités.

Après le mot introductif du maître de cérémonie, M. Ibrahim Diombélé, Le Maire de la Commune III du District de Bamako, Monsieur Boubacar Sidibé, au-delà des amabilités de circonstance, a exprimé 4 messages formulés par les populations de sa commune :

  1. Premier message : Accorder plus d’attention aux problèmes et préoccupations des maliens de l’extérieur au Mali et à l’étranger et leur accorder un traitement diligent dans les administrations publiques;

  2. Deuxième message : Donner plus de visibilité, magnifier, capitaliser et diffuser les apports multiformes des maliens de l’extérieur ;

  3. Troisième message : Maintenir et accroitre l’engagement actif des maliens de l’extérieur en vue de l’accélération du processus de sortie définitive et pérenne de crise du Mali ;

  4. Quatrième message : Présenter les sincères condoléances aux familles et parents éplorés de nombreux migrants maliens morts dans le désert et en mer. 

A la suite de Monsieur le Maire, le Président du HCME, dès l’entame de  son allocution, a exprimé la gratitude et la reconnaissance des maliens de l’extérieur à son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, pour sa contribution personnelle à la création du HCME en 1991 en qualité de personne ressource à l’époque.

Elu Président de la République, il a confirmé la constance de son engagement à travers la gestion efficace des situations de crises qui ont fortement affecté les communautés maliennes, notamment   en RCA et en Libye.

La décoration simultanée de 23 maliens de l’extérieur dans les ordres nationaux, l’adoption de la politique nationale de migration, les instructions fermes données aux missions diplomatiques et consulaires sont autant de signes éloquents qui traduisent en actes concrets la volonté exprimée du Président IBK et de son Gouvernement à faire de la migration un atout et un facteur de développement pour le Mali.

Le Président du HCME a exprimé la reconnaissance de son organisation au Ministère des maliens de l’extérieur et à l’ensemble du gouvernement pour avoir fait le déplacement auprès des proches des victimes mortes dans la mer Méditerranée jusque dans leurs villages pour leur manifester et signifier la compassion et le soutien de la nation toute entière. 

Il a invité les délégués à accorder beaucoup d’attention à la relecture des textes fondamentaux du HCME dans le contexte combien important  de la mise en œuvre de la politique nationale de migration.

Enfin, le Président du HCME a exprimé le souhait des maliens de la Diaspora, à l’instar de celle de certains pays, de trouver le moyen de leur représentation directe à l’Assemblée nationale du Mali.

Il conclut son allocution par des remerciements au Président de la République du Mali, au Ministre des Maliens de l’extérieur, aux Présidents d’honneur du HCME.

L’intervention suivante fut celle de Monsieur le Ministre des maliens de l’extérieur.

Il a mis en exergue le  fait que les travaux de la présente conférence débutent juste 2 mois, jour pour jour, après le parachèvement de la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali.

Qualifiant le maliens de l’extérieur de soldat du développement, il a informé l’assistance que la présente conférence sera l’occasion de les outiller sur les opportunités d’investissement et d’affaires au Mali, sur l’évolution de la situation de la construction de la paix, sur la politique nationale de migration, à travers des communications thématiques appropriées.

Monsieur le Ministre a mis l’accent sur d’autres chantiers majeurs au profit des maliens de l’extérieur, au nombre desquels il a cité les chantiers de la Maison des maliens de l’extérieur, de la banque des maliens de l’extérieur, du guichet foncier dans les missions diplomatiques et consulaires, de la représentation des maliens de l’extérieur dans les institutions de la République, ainsi que les instructions fermes du Président de la République données aux missions diplomatiques et consulaires du Mali pour leur entière disponibilité envers les maliens de l’extérieur.

Il a rappelé les diverses missions entreprises par ses soins dans divers pays d’accueil des maliens de l’extérieur.

Saluant les heureux 307 maliens de l’extérieur ayant bénéficié de logement social en cette année 2015, il a annoncé qu’un ambitieux projet de cité des maliens de l’extérieur est en murissement.

Le reprofilage de la carte diplomatique et consulaire est à l’étude pour davantage rapprocher leurs services près des usagers. Le problème d’éducation des enfants maliens  issus de l’immigration, notamment dans un certain nombre de pays identifiés, est au cœur des préoccupations majeures du département.

Monsieur le Ministre a mis en exergue le coût humain intolérable et inacceptable de la migration irrégulière (plus de 360 personnes mortes noyées dans les eaux, essentiellement des jeunes). Le Gouvernement invite tous les maliens de l’extérieur à l’accompagner dans la lutte contre ce fléau, qu’il s’engage désormais à réprimer. Il s’agit, surtout pour eux, d’arrêter de financer le voyage des jeunes candidats à la migration irrégulière, de les informer des risques insensés, mais bien réels encourus sur les chemins de la migration irrégulière, des réalités, aujourd’hui, fort peu favorables à l’emploi dans les pays de destination ainsi que les entraves à l’entrée et à la régularisation du séjour.

Des efforts concomitants seront entrepris pour l’insertion professionnelle et économique des jeunes, pour la réinsertion des migrants de retour et pour la promotion de l’investissement productif des maliens de la diaspora.

Le Premier-ministre a salué l’engagement patriotique, jamais pris à défaut des maliens de l’extérieur. Il les a invités à préserver la cohésion, l’union et la solidarité entre soi, maintenir et vivifier le cordon ombilical avec la mère patrie, le Mali.

Il a rassuré l’auguste assemblée que la sécurité et la protection des personnes et des biens des maliens de l’extérieur et de tous les citoyens maliens ainsi que leur mieux-être et la quête d’une gouvernance juste demeurent au centre des préoccupations quotidiennes du Gouvernement.

Le Premier-ministre s’est dit convaincu que certains maliens de l’extérieur sont dignes du titre d’ambassadeur du Mali qu’il faille donc leur conférer.

Enfin, il a fait observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes de la migration irrégulière et a déclaré ouverts les travaux de la 6èmè Conférence ordinaire, tout en souhaitant pleins succès à ses travaux.

Sur ce prit fin la séance inaugurale de la 6èmè Conférence ordinaire du HCME.

Une pause-café fut déclarée.  

A la reprise des travaux, il fut procédé à la vérification des mandats des participants  (délégués électeurs ; délégués observateurs ; membres de la commission d’organisation).

Il fut mis en place un présidium comprenant:

  1. Monsieur Habib Sylla, Président du HCME ;

  2. Monsieur Amadou Soulalé, Président d’honneur ;

  3. Monsieur Hamidou Traoré, Président d’honneur ;

  4. Monsieur Checkna Dettéba Kamissoko, Secrétaire Général du MME – modérateur.

Le président de la commission de vérification des mandats a présenté son rapport d’où il ressort que :

49 pays sont représentés par des délégués électeurs ;

Les représentants de 9 pays,  dont l’adhésion au HCME n’est pas encore formalisée, ont été placés sous le statut de délégués observateurs.

Le point suivant de l’ordre du jour a porté sur la lecture de l’avant-projet de statut du HCME.

A l’issue des échanges sur les modalités de travail sur ledit document, il fut décidé de mettre en place une commission de travail, comprenant la commission de relecture et un représentant par continent. 

Tous les délégués qui ont des propositions d’amendement ont été invités à les formuler par écrit et à les remettre au représentant de son continent.

Sur ce, la pause –déjeuner fut déclarée, à la suite de laquelle, les travaux en plénière furent suspendus et la commission renvoyée à son travail. 

                                                                                             Fait à Bamako le 21 août 2015

  

 

Le Président de séance                                                              Le Rapporteur Général

 

Informations supplémentaires