Dialogue politique entre le Gouvernement du Mali et l’Union Européenne (UE):

Le vendredi 1 février 2019, le Ministre Yaya Sangaré a pris part au dialogue politique avec l’Union Européenne pour parler des efforts du gouvernement en matière de la gestion de la migration.
Au cours de son intervention, le Ministre Sangaré a parlé de la reconfiguration des routes des migrants pour regagner l’Europe. Auparavant, la Libye était la route la plus convoitée pour regagner l’Europe par voie irrégulière. Aujourd’hui, il a été constaté que les migrants passent par d’autres routes différentes de celle de la Libye pour regagner l’Europe.
Face à cette situation, le Ministre Sangaré a parlé des actions du gouvernement malien dans la lutte contre la migration irrégulière notamment les campagnes de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière, la traque des réseaux des passeurs et la mise à la disposition des fonds pour le financement des projets jeunes par le gouvernement du Mali et ses partenaires. Avant de terminer sur ce point, le Ministre Sangaré a souligné la complexité de la lutte contre la migration irrégulière qui s’explique par des facteurs socio-culturels, de la situation géographique du Mali (frontières avec sept pays), les faibles opportunités d’emploi malgré les efforts du gouvernement. Il a alors appelé à la synergie entre le Mali, ses pays voisins et les partenaires européens.
S’agissant spécifiquement de la question d’identification et documentation des migrants maliens en situation irrégulière en Europe et leur admission dans notre pays par les autorités européennes avec le «laissez-passer européen » ou les « procédures opérationnelles standards » (SOP), le Ministre a rappelé que le Président de la République du Mali, S.E.M Ibrahim Boubacar KEITA a déjà clos ce débat lors du Sommet Afrique-France en janvier 2017 à Bamako, en déclarant ceci « le Mali n’a pas signé et ne signera pas au regard des incompréhensions sur la question ». Toutefois, le Ministre a réitéré que le Mali reste disponible pour coopérer sur cette question avec les partenaires européens. Il a exhorté les partenaires européens à faciliter l’obtention des documents de voyage en vue de réduire la migration irrégulière.
Cette rencontre a eu lieu dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères et la Coopération Internationale sous la présidence de Mme Kamissa Camara, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale.

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH