Message du Ministre Yaya SANGARE

Message du Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine,

Monsieur Yaya SANGARE

Mes chers compatriotes de la Diaspora,

Je suis enchanté de mettre à votre disposition le site internet de mon département, un portail indispensable au maintien des liens étroits et d’échanges sur toutes les questions relatives à la diaspora.

Mon département nourrit une grande ambition, celle de relever le défi de vous informer en temps réel sur les activités du département et ses services déconcentrés. Ce portail vous permet également de découvrir les opportunités d’insertion socio-économique au Mali, mais permet aussi de recueillir vos réactions, vos suggestions et toutes vos remarques sur notre façon de faire en vue d’une meilleure réussite de la mission du département.

Le département des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine n’a d’autre vocation que de veiller au respect des Maliens de l’extérieur partout où ils se trouvent, de les protéger, de défendre leurs intérêts et de sécuriser leurs biens. Je suis conscient des nombreuses difficultés auxquelles nos compatriotes sont confrontés à travers le monde.

J’imagine les difficultés d’adaptations, les conditions de séjour et de travail très pénibles que l’on endure, en dehors de son pays, pour survenir uniquement aux besoins des familles. Je mesure les conditions qui poussent à la migration, les difficultés liées à l’obtention des documents de voyages, des cartes de séjour, les restrictions liées aux visas, et même les risques qui conduisent aux pertes en vies humaines, aux retours volontaires ou forcés au pays et à la réinsertion.

Chers compatriotes établis à l’extérieur,

Mon département travaille, au quotidien, à apporter des réponses à tous ces questionnements :

  • en essayant d’être à votre écoute ;
  • en posant des actes concrets chaque fois que nous avons su qu’un Malien est en détresse;
  • en veillant sur la diligence et le traitement des documents administratifs et de toutes autres doléances;
  • en élaborant et en adoptant la Politique Nationale de Migration (PONAM), en septembre 2014 dont l’objectif global est de développer le pays par des investissements productifs, dans toutes nos localités, en y assurant le travail et des revenus à tous nos jeunes ;
  • en élaborant et en adoptant la Politique Nationale en matière d’Intégration Africaine du Mali (PNIAM), en novembre 2018, qui vise à renforcer les acquis de l’intégration africaine, à corriger les insuffisances constatées et à lever les contraintes observées sur les plans politique, économique et social.

Le Président de la République, S.E.M Ibrahim Boubacar KEITA s’est engagé à faire des Maliens de l’extérieur un levier pour le développement du Mali. Il s’agit donc là, d’associer les Maliens de l’extérieur de toute obédience, détenteurs de savoir, de savoir-faire et de ressources, à la prise de décisions nationales.

Techniciens, ouvriers qualifiés, diplômés de grandes Universités, commerçants, hommes d’affaires ou migrants sans qualification, travailleurs de tous ordres, décidez-vous à prendre votre part à l’œuvre d’édification nationale, pour que le Grand Mali (MALIBA) soit une destination enviée, car un seul pilier ne suffit pas pour construire une maison. Ce portail d’échanges que je souhaite interactif, sera un espace de découvertes, un espace de conseils, de suggestions, une tribune d’idées fécondes au seul service de notre pays, le Mali

Je souhaite bonne chance à toutes et à tous.

Le Mali, Notre Eldorado !

Je vous remercie.

Yaya SANGARE

 

 

Promotion des investissements de la Diaspora:

Promotion des investissements de la Diaspora:
le Ministre Yaya SANGARE, à visité cet après midi les réalisations de deux maliennes établis aux USA. Il s’agit du Groupe scolaire LA PETITE ACADEMY sise à sébenikoro SEMA II et l’École D’IMMERSION ANGLAISE situé à Titibougou.
A travers cette visite du Ministre SANGARE, il s’agit de faire la promotion des investissements de la diaspora. La diaspora malienne dispose de capacités assez diversifiées que le pays ambitionne de valoriser et de mobiliser au service du développement national.
La PETITE ACADEMIY a été crée cette année 2018, sa promotrice est une malienne de l’extérieur en la personne de Mme Sacko Lala Coulibaly, avec une capacité d’accueil de 600 élèves. c’est un investissement privé qui a coûté 600 millions de fcfa.
quant à l’école D’IMMERSION ANGLAISE, sa promotrice est Mme Guindo Djeneba Camara depuis plusieurs année aux USA. La réalisation de son école a coûté 400 millions sur fond propre.
De nos jours, il n’ya aucun doute que la migration constitue un facteur de développement du pays, à travers les multiples transferts (sociaux, financiers, techniques), les opportunités d’emploi et les multiples actions qui contribuent à la lutte contre la pauvreté.

Passation de service au Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine

Passation de service au Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine:
Le Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine sortant le Dr Abdramane SYLLA a passé la main ce matin 12 septembre 2018 à M. Yaya SANGARE, le nouveau Ministre. C’était au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence des membres du cabinet et des responsables des services rattachés au département.
Dans son allocution, le Ministre sortant a souhaité la bienvenue à son successeur tout en insistant sur la difficile mission de la gestion la diaspora, des questions migratoires et la promotion de l’intégration africaine.

Avant de terminer, le ministre SYLLA a remercié l’ensemble de ses collaborateurs et leur a demandé d’aider Monsieur SANGARE dans sa nouvelles tâche qui consiste à assister et protéger les maliens de l’extérieur mais aussi à promouvoir l’intégration africaine.
Le Ministre Yaya SANGARE entrant a pour sa part manifester toute sa gratitude au Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar KEITA qui lui a porté sa confiance en le nommant à la tête de ce département qui a pour vocation la protection des maliens de l’extérieur, faire face aux questions migratoires et faire la promotion de l’intégration africaine.
En fin il a remercié le Ministre SYLLA pour le travail accompli.

Communiqué MMEIA : La Diaspora intellectuelle est à l’honneur Le Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, est heureux d’informer l’opinion nationale et internationale, de la Distinction honorifique de notre compatriote, le Pr Diola BAGAYOKO, consultant du programme TOKTEN.

Communiqué MMEIA : La Diaspora intellectuelle est à l’honneur

Le Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, est heureux d’informer l’opinion nationale et internationale, de la Distinction honorifique de notre compatriote, le Pr Diola BAGAYOKO, consultant du programme TOKTEN.
En effet, cet éminent professeur Malien vient d’être élu membre de la Société Américaine de Physique.
En plus de cet honneur, le Pr Diola Bagayoko a reçu une subvention pour financer des bourses en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) de la Southern University Baton Rouge. Ce financement est fourni par le Louisiana Space Consortium (La SPACE), l’un des nombreux programmes de subventions spatiales à travers les Etats Unis. Cette subvention, la neuvième consécutive à l’Académie Timbuktu, va aider au financement du projet «Science spatiale et planétaire 2018 à l’Académie de Timbuktu (2018 SPS-TA) ». Un projet qui vise à impliquer les étudiants STEM dans des activités d’éducation et de recherche liées à la NASA.
Le Pr Diola BAGAYOKO a effectué plusieurs missions dans le cadre du programme TOKTEN, dont l’objectif principal est de contribuer au renforcement des compétences intellectuelles nationales à travers les expatriées maliens, en mesure de contribuer au développement économique et social du pays.
Le Ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine remercie, l’American Physical Society (APS) pour le choix et la confiance qu’elle a bien voulu placer à notre compatriote Diola BAGAYOKO
Il félicite le Pr. BAGAYOGO pour ce nouveau poste et lui souhaite le meilleur dans cette nouvelle étape de sa vie professionnelle.

Le Ministre Yaya SANGARE, à reçu ce jeudi en audience le héros du supermarché casher Lassana Bathily.

Notre compatriote Lassana Bathily e a été chaleureusement reçu ce jeudi 18 octobre 2018, par Monsieur Yaya SANGARE, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine. Pour la circonstance M. Bathily était accompagné par une délégation composé des membres de l’Association culturelle Soniké.

Au dire du Président de l’association culturelle soniké Hamey Cissé, il compte décorer Monsieur Bathily pour son acte de bravoure qui fait honorer tout le Mali.
Au cours de cette rencontre plusieurs autres questions ont été abordées notamment la nécessité pour cette association d’accompagné l’Etat dans ses actions de sensibilisations sur l’importance de nos valeurs culturels.
L’occasion était aussi bonne pour le Ministre SANGARE de saluer le comportement exemplaire de notre compatriote Bathily, qui, lors d’une attaque terroriste en France, au cours de laquelle ce jeune malien a sauvé plusieurs vies.
Lassana Bathily est actuellement en séjour au Pays, dans le cadre du tournage d’un film dans son village sur sa personnalité en tant que soniké et non le héros que tout le monde connait.
Notons que l’association culturelle est l’initiatrice du Festival international soniké (FISO).

Chers compatriotes de la diaspora

Chers compatriotes de la diaspora

A l’occasion du 58e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale, il me plait, pour renouer avec la tradition, au nom du Président de la République, du Gouvernement et au mien propre, de vous souhaiter une bonne et joyeuse fête d’indépendance.

Je saisi cette heureuse circonstance pour réitérer à l’ensemble de la diaspora malienne, ma disponibilité totale et entière pour des actions allant dans le sens de sa protection, l’assistance et de sa promotion pour le développement du Mali.

Chers compatriotes, 2018 fut une année décisive pour le Mali. Une année marquée par l’organisation d’élections présidentielles transparentes, inclusives et crédibles. Pour la première fois, notre pays a pris ses responsabilités en finançant sur le budget national la totalité de l’organisation de ces élections, ce qui prouve la vitalité de notre économie et l’attachement de nos plus hautes autorités à la dignité et à l’honneur des maliennes et des Maliens.

En ce moment, notre cher pays est en train de sortir de l’une des plus graves crises de son histoire, grâce aux efforts de tous et de chacun. La célébration de ce 58è anniversaire de notre indépendance offre aux maliennes et aux maliens de se surpasser pour que le Mali puisse retrouver ses lustres d’antan.

Chers compatriotes

En dignes fils du Mali, je suis convaincu que vous garderez la tête haute et le regard fier d’être nos portes étendards dans les pays où vous vivez.

Aussi je vous invite à vous incliner et à prier pour saluer la mémoire de tous ceux qui se sont sacrifiés, notamment nos pères de l’indépendance pour que ce jour soit et que le Mali vive.

Pour ce nouveau quinquennat, le projet de société du Président de la République accorde une place importante aux Maliens de la diaspora notamment en matière de protection, de sécurisation et de promotion de leurs biens.

C’est pourquoi nos pensées se tournent vers vous en ces instants précis, même si vous êtes loin du Mali, la diaspora est un des atouts majeurs de notre pays, à travers le soutien qu’elle apporte à de nombreuses familles et aux processus du développement local.

Au nom de mon département et de tous mes collaborateurs, je souhaite mes meilleurs vœux de bonheur, de paix, de prospérité et de longévité pour un Mali indépendant, plus solidaire, plus prospère et émergent.

Que Dieu bénisse notre pays et fasse que notre Maliba soit un endroit de bonheur pour tous les maliens d’aujourd’hui et ceux des générations futures.

Le Mali est notre Eldorado

Je vous remercie

 

Message du Ministre dans le cadre de la fête d’indépendance

Chers compatriotes de la diaspora

A l’occasion du 58e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale, il me plait, pour renouer avec la tradition, au nom du Président de la République, du Gouvernement et au mien propre, de vous souhaiter une bonne et joyeuse fête d’indépendance.

Je saisi cette heureuse circonstance pour réitérer à l’ensemble de la diaspora malienne, ma disponibilité totale et entière pour des actions allant dans le sens de sa protection, l’assistance et de sa promotion pour le développement du Mali.

Chers compatriotes, 2018 fut une année décisive pour le Mali. Une année marquée par l’organisation d’élections présidentielles transparentes, inclusives et crédibles. Pour la première fois, notre pays a pris ses responsabilités en finançant sur le budget national la totalité de l’organisation de ces élections, ce qui prouve la vitalité de notre économie et l’attachement de nos plus hautes autorités à la dignité et à l’honneur des maliennes et des Maliens.

En ce moment, notre cher pays est en train de sortir de l’une des plus graves crises de son histoire, grâce aux efforts de tous et de chacun. La célébration de ce 58è anniversaire de notre indépendance offre aux maliennes et aux maliens de se surpasser pour que le Mali puisse retrouver ses lustres d’antan.

Chers compatriotes

En dignes fils du Mali, je suis convaincu que vous garderez la tête haute et le regard fier d’être nos portes étendards dans les pays où vous vivez.

Aussi je vous invite à vous incliner et à prier pour saluer la mémoire de tous ceux qui se sont sacrifiés, notamment nos pères de l’indépendance pour que ce jour soit et que le Mali vive.

Pour ce nouveau quinquennat, le projet de société du Président de la République accorde une place importante aux Maliens de la diaspora notamment en matière de protection, de sécurisation et de promotion de leurs biens.

C’est pourquoi nos pensées se tournent vers vous en ces instants précis, même si vous êtes loin du Mali, la diaspora est un des atouts majeurs de notre pays, à travers le soutien qu’elle apporte à de nombreuses familles et aux processus du développement local.

Au nom de mon département et de tous mes collaborateurs, je souhaite mes meilleurs vœux de bonheur, de paix, de prospérité et de longévité pour un Mali indépendant, plus solidaire, plus prospère et émergent.

Que Dieu bénisse notre pays et fasse que notre Maliba soit un endroit de bonheur pour tous les maliens d’aujourd’hui et ceux des générations futures.

Le Mali est notre Eldorado

 

Mali : Retour de 152 Maliens en Détresse de la Lybie

Les autorités maliennes en partenariat avec l’Organisation internationale pour la migration (OIM)

ont rapatrié mercredi soir de la Libye, 152 migrants, dont deux femmes qui étaient bloqués dans ce pays, où vivent près de sept milles ressortissants maliens en détresse.

Ce groupe de migrants a quitté l’aéroport de la capitale libyenne, Tripoli, à bord du vol Nouvelair affrété par l’OIM pour atterrir directement à l’aéroport international Modibo Keita Sénou de Bamako.

Satisfaits d’être de retour chez eux au Mali, ces migrants ont tenu à exprimer leur gratitude au gouvernement malien, au consulat du Mali à Tripoli et à l’OIM pour leur avoir facilité ce retour. Tous ces jeunes rapatriés ont été libérés des Centres de détention libyenne de Salahadine, Tarik Almatar, Tadjoura et Zaoura. L’âge moyen du groupe est de 22 ans. Ils ont tout abandonné pour retourner volontairement au bercail. Pour preuve, tous étaient vêtus d’un survêtement de sport qui leur a été remis. Ils n’ont plus rien, mais leur soulagement, c’est d’être libre.

Partis en quête d’un avenir meilleur, ils ont connu l’enfer, pendant des mois, en Libye. « La plupart se sont retrouvés en prison sans motif valable », explique Modibo Bah, un jeune kayesien de 26 ans parti en Libye il y a six mois. « Depuis mon arrivé à Tripoli, j’ai été arrêté, emprisonné puis torturé. Mais Dieu merci, grâce au gouvernement et à l’OIM je suis ici en vie, c’est le plus important. D’autres y ont perdu la vie et certains attendent toujours», se console-t-il. Son rêve de rejoindre l’Europe via la méditerranée s’est estompé et il déconseille les jeunes Maliens à entreprendre ce chemin.

Comme lui, la majorité des migrants retournés volontairement demandent au gouvernement de multiplier les efforts pour soulager les autres compatriotes restés bloqués en Libye.

Deux autres contingents arriveront d’ici fin décembre

Le Chef de cabinet du MMEIA, Moussa Koné, dépêché par le ministre Abdrahamane Sylla pour apporter assistance aux revenants volontaires, a expliqué que le département et l’ensemble du gouvernement malien sont engagés à tout faire pour soulager ces expatriés. « Nous ne ménageons aucun effort pour apporter assistance à tous les Maliens vivants en Libye et dans n’importe quel coin du monde. Ces personnes sont suivies et assistées jusque dans les centres de détention », ajoute-t-il.

Présent à Bamako depuis quelques temps pour consultation, l’ambassadeur du Mali en Libye, SEM Amadou Toure était sur le tarmac de l’aéroport pour accueillir ces migrants. »Ces personnes étaient mal traitées. Certes, la Libye est difficile actuellement, mais nous ne devons pas être trop alarmiste au risque de mettre en danger les 7000 autres compatriotes restés là-bas’’, a déclaré SEM Touré.

Selon lui, le contingent de ce soir arrive après beaucoup d’autres opérations qui ont eu lieu cette année et en 2016 et d’autres convois arriveront les prochains jours. « C’est ceux qui sont en détention qui sont arrivés aujourd’hui. Sinon il y a des milliers d’autres qui attendent avant d’être rapatriés. Nous devons donc éviter les risques d’exactions dans nos pays et contribuer à calmer le jeu pour sauver la vie de nos compatriotes qui y vivent toujours », a-t-il sollicité.

Au total plus de 250 familles maliennes en plus des jeunes candidats au retour attendent avant de revenir. Ainsi, plusieurs contingents sont attendus à Bamako d’ici la fin de ce mois de décembre.

Communiqué de Presse:MMEIA Situation de nos compatriotes en Algérie et en Libye

Le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, suit avec intérêt la situation de nos ressortissants en Algérie et en Libye.
S’agissant de l’Algérie, le Ministère rassure nos compatriotes que des démarches politiques et diplomatiques sont en cours auprès de la partie algérienne, notamment des consultations bilatérales afin d’aboutir à un règlement définitif de la crise.
A ce jour, quatre-vingt-trois (83) maliens dénombrés, le 08 octobre 2017, dans le Centre d’Agadez de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) ont été acheminés à Bamako.
Aussi, cent trente-huit (138) maliens en provenance d’Algérie convoyés par deux bus affrétés par le Gouvernement sont attendus à Bamako.
En ce qui concerne la Libye, cent soixante-trois (163) des deux cent quarante-sept (247) de nos ressortissants libérés dans des maisons d’arrêt sur le territoire libyen sont arrivés à Bamako, le 20 octobre 2017, par un vol humanitaire affrété en collaboration avec l’OIM. Avec notre partenaire du système des nations unies, un autre vol est programmé, le 07 novembre 2017, pour le rapatriement de cent quatre-vingt (180) de nos compatriotes en détresse en Libye.
Le Ministère continuera à prendre les dispositions utiles d’assistance et de protection de tous nos compatriotes en détresse.
Le Ministère s’engage à informer l’opinion nationale de l’évolution de la situation.

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH